Comment faire face aux difficultés de sommeil de votre bébé ?

bébé

De très nombreux parents se trouvent confrontés à des difficultés d’endormissement chez leur nourrisson. En effet, beaucoup de jeunes enfants, quel que soit leur âge, passent par ce type de difficultés. Les parents se demandent très souvent comment faire face à ces difficultés d’endormissement chez leur jeune enfant.

Conseils pour favoriser l’endormissement de bébé

Dans le ventre de sa maman, le bébé dort continuellement bercé, il vit dans un environnement idéal où il ne connait ni froid ni faim. Avec la venue au monde, tout change : des lumières, une température ambiante instable, des éclats de voix, des petits soucis de faim et de digestion peuvent nuire à un endormissement facile. En effet, il peut arriver qu’un bébé nécessite un accompagnement pour parvenir à s’endormir. Si comme beaucoup d’autres parents vous avez besoin d’aide en ce qui a trait au sommeil de votre progéniture, vous pouvez faire appel à un spécialiste du sommeil de bébé. En effet, le spécialiste du sommeil de bébé connait des techniques qui permettent au nourrisson de s’endormir plus facilement et de limiter ses pleurs dans la phase d’endormissement. Vous pourrez bénéficier d’un accompagnement personnalisé qui permettra à l’enfant de développer des habitudes de sommeil saines et réparatrices pour consolider des nuits sans réveil et rallonger le temps des siestes chez le bébé qui a du mal à s’endormir.

Instaurer des rituels de sommeil

Avant de faire appel à un spécialiste du sommeil de bébé, vous devez commencer par mettre en place progressivement un horaire de coucher et de lever régulier. En effet, cette règle permet à un bébé de prendre l’habitude d’un rythme de vie jour/nuit. Les siestes tardives en fin d’après-midi sont à éviter absolument, car elles nuisent à l’endormissement du soir. Il est également important que le jeune enfant mange équilibré et suffisamment au dîner. L’endormissement s’en trouvera facilité et il ne risque pas de se réveiller parce qu’il a faim. Repérez les signes de fatigue chez le jeune enfant (par exemple, bâillement, frottement des yeux, pleurnicherie) qui signifient qu’il a besoin de dormir. Un doudou, une berceuse, des câlins, contribuent à un rituel du coucher calme et sans pleurs. Les caresses sur le dos ou la tête ont un effet apaisant et favorisent un sentiment de sécurité chez le bébé ou le jeune enfant. La température de la chambre à coucher doit être idéale entre 22 et 24°. L’atmosphère doit être familière et chaude pour que l’enfant n’ait pas peur au cas où il se réveillerait la nuit.

Quand consulter un spécialiste du sommeil

Si malgré l’instauration de rituels de sommeil, le nourrisson continue à avoir des difficultés d’endormissement, il peut s’avérer nécessaire de faire appel à un spécialiste du sommeil de bébé. En effet, si les difficultés de sommeil persistent et que l’enfant se réveille trop fréquemment, il est préférable de consulter, car ces troubles du sommeil nuisent à la santé du petit enfant. Il est fréquent que ces difficultés de sommeil aient des répercussions sur la journée de l’enfant : fatigue, mauvaise humeur… Il est important de bien préparer cette consultation chez un spécialiste du sommeil : noter les heures d’endormissement, de réveil, les épisodes d’insomnie, pleurs, ronflements, cauchemars, etc. En effet, il est important que le professionnel puisse se faire une vue d’ensemble de la situation pour déterminer les raisons des troubles. Le plus souvent, les difficultés de sommeil chez le jeune enfant sont bénignes et il s’agit de développer des habitudes propices à l’endormissement et au respect du cycle de sommeil. Par exemple, chez un bébé où l’endormissement est difficile, on remarque qu’il aura aussi des difficultés à retrouver le sommeil s’il se réveille pendant la nuit.

Le jade, une pierre aux pouvoirs mystérieux
Comment se détendre à la maison après une journée stressante ?